Apprenez à calculer la variation magnétique en tant que navigateur

Comment calculer la variation magnétique ? A cause de l’accélération du mouvement du pôle Nord magnétique, les moussaillons peuvent se tromper lors des calculs de route. En effet, il est passé à l’Est : il se déplace depuis longtemps vers La Sibérie. En tant que navigateur, vous devez vous assurer que les cartes magnétiques ont déjà été revues. Il en de même avec les autres instruments de navigation.

L’importance de la variation magnétique en navigation

Savez-vous qu’une erreur de déclinaison peut vous conduire loin de votre destination ? De plus, cette valeur change en fonction de votre position. Quand vous traversez l’océan à bord de votre voilier, vous devez la calculer en tenant compte de la région où vous vous trouvez.

Hormis la force du champ magnétique, vous devez considérer une autre donnée. Il s’agit de la déviation spécifique au bateau, qui se traduit par les effets des masses métalliques de l’embarcation. Une fois additionnées, ces deux variables contribuent au calcul de la variation, telle une information essentielle pour indiquer le cap au capitaine.

Variation magnétique : tenez compte de la déclinaison magnétique dans le calcul des routes 

La déclinaison magnétique est connue comme étant l’écart angulaire entre la direction du Nord vrai et du Nord magnétique. En guise de rappel, le Nord vrai correspond à l’orientation du pôle Nord géographique en vous basant sur l’endroit où vous vous trouvez.

Cette donnée peut être calculée au moyen d’un compas (gyroscopique ou magnétique) ou d’une boussole. En prenant l’exemple du compas, lorsque l’instrument se décline vers la gauche, la valeur est négative. En revanche, une déclinaison vers le côté droit indique une valeur positive.

En tout cas, sur les cartes marines, la déclinaison magnétique est représentée sous forme de rose des vents ou de flèche. La variation annuelle y est indiquée. Actuellement, la déclinaison est peu significative dans l’Hexagone, car elle s’établit à peu près à un degré, contre une valeur supérieure à dix degrés dans les Antilles (comme en Martinique). Ceci dit, plus vous vous éloignez du Nord, plus les chiffres grimpent.

Apprenez à calculer la variation magnétique en tant que navigateur

N’oubliez pas d’inclure la déviation pour déterminer le cap 

Pour connaître la variation magnétique, vous devez également vous informer sur la déviation. Il s’agit de l’écart entre l’orientation du Nord du compas et celle du Nord magnétique. Ce dernier est indiqué par l’aiguille aimantée de l’instrument de navigation et pointe vers le Canada en changeant sans cesse de position géographique.

Induite par des forces magnétiques spécifiques au voilier, la déviation est aussi impactée par les appareils qui l’équipent, sans parler des circuits électriques. Toujours est-il que cette donnée change avec le cap du bateau. Elle régresse quand le navire se dirige vers le Sud ou le Nord, mais s’élève lorsqu’il met le cap sur l’Ouest ou l’Est.

En bon matelot, vous devez justement vous munir d’un compas de route et de la courbe de déviation associée (qui peut aussi se présenter sous forme de tableau). Un spécialiste élabore cette ligne. Pour cela, il se réfère aux différents caps magnétiques lors des calculs. Elle permet de corriger les erreurs (quand elles n’excèdent pas huit degrés). Au-delà, vous devrez palier les perturbations grâce à des aimants fournis.

Laisser un commentaire